À la mémoire d’un ange

Les Dissonances - David Grimal
Partager
Richard Strauss (1864-1949)
Suite du Chevalier à la Rose
 
Alban Berg (1885-1935)
Concerto pour violon À la mémoire d’un ange
 
Johannes Brahms (1833-1897)
4e Symphonie
 
Quelques semaines après son interprétation des trios de Beethoven, David Grimal revient au théâtre de Caen, accompagné cette fois de ses complices des Dissonances en grande formation. Le collectif à géométrie variable, fondé sur la recherche de l’excellence et du partage, joue sans chef. Le point commun des artistes : le désir d’apporter une nouvelle vision des œuvres du grand répertoire. David Grimal et Les Dissonances poursuivent leur exploration du répertoire germanique avec trois monuments de l’histoire de la musique, héritiers de la grande tradition viennoise.
Le concert débute par la suite flamboyante tirée du Chevalier à la rose. Richard Strauss la compose en 1944 après l’immense succès de son opéra créé en 1911. Dans ce dernier, le compositeur se tourne vers le passé, contemplant la Vienne en clair-obscur du XIXe siècle. Place ensuite au très émouvant concerto À la mémoire d’un ange d’Alban Berg, dédié à Manon Gropius, la fille d’Alma Mahler et Walter Gropius, décédée alors qu’elle n’avait que 18 ans. Le compositeur y concilie dodécaphonisme et tonalité, faisant allusion au folklore de Carinthie et citant un choral de Bach. Comme Berg, Johannes Brahms termine sa quatrième et dernière symphonie autour d’un thème de Bach. Dans ce chef-d’œuvre d’expression romantique et de classicisme formel, le compositeur clôt une décennie consacrée au genre. (David Grimal  © Benoït Linero)
 
Les Dissonances
David Grimal violon soliste et direction artistique
 
dim 08/04/2018 - 17h00
Genre : 
Concert
Lieu : 
grande salle du théâtre
Durée : 
1h50 entracte inclus