Alcione

Marin Marais - Louise Moaty - Raphaëlle Boitel - Le Concert des Nations - Jordi Savall
Partager
tragédie lyrique en un prologue et cinq actes (1706)
Marin Marais (1656-1728)
livret d’Antoine Houdar de La Motte, d’après le Livre XI des Métamorphoses d’Ovide
créée à l’Académie royale de musique le 18 février 1706
 
C’est la première fois que ce grand opéra du règne de Louis XIV est mis en scène depuis sa création. Alcione est un conte merveilleux et grave à la fois qui nous charme, porté par l’imagination complice de Louise Moaty pour la mise en scène et Raphaëlle Boitel pour la chorégraphie, la poésie des décors très aériens et la fraîcheur acidulée des costumes imaginés par Alain Blanchot. Agrès et mâts chinois incarnent ainsi ingénieusement émotions et éléments qui font toute la puissance poétique de cet opéra de Marin Marais. Fils, filins et cordages évoquent tour à tour navires, machinerie de théâtre ou plus poétiquement les liens qui unissent Alcione et Ceix. Liens passionnés que la convoitise et la jalousie mettront à mal mais que Neptune ressuscitera, faisant de ce mythe un vrai conte de fées.
Cette nouvelle coproduction du théâtre de Caen a fait l’objet d’un partenariat en Normandie : La Brèche, Pôle National des Arts du Cirque de Cherbourg, a accueilli une partie des répétitions avec les danseurs, les circassiens et les chanteurs. Créé à l’Opéra Comique pour la réouverture de la Salle Favart en avril dernier, repris uniquement au théâtre de Caen cette saison, cet opéra est également porté par Jordi Savall, grand connaisseur de Marin Marais (qu’il avait contribué à faire connaître par la B.O. de Tous les matins du monde). Il est servi par un plateau vocal éblouissant : l’expressive et brillante Léa Desandre campe une Alcione passionnée aux côtés de Marc Mauillon et Cyril Auvity. Léa Desandre et Cyril Auvity ont notamment été remarqués la saison dernière lors de la création au théâtre de Caen de L’Orfeo de Monteverdi dans la mise en scène de Paul Agnew avec Les Arts Florissants. (© Vincent Pontet)
 
Le Concert des Nations chœur et orchestre
Jordi Savall direction musicale 
Louise Moaty mise en scène
Raphaëlle Boitel chorégraphie 
 
  
> La presse en parle !
 
« Champion de Marin Marais depuis longtemps (nul ne l’ignore depuis le succès de Tous les matins du monde), Jordi Savall cherche depuis plus de trente ans à monter cette œuvre qui le passionne. » Télérama

« "La Tempête d'Alcione" est si expressive qu'elle devient un "tube" de l'époque, que le Roi-Soleil se fait jouer à Versailles. » Le Point

« Alcione » au théâtre de Caen

Autour du spectacle: 

> Rencontre avec Jordi Savall
Concertiste, pédagogue, chercheur et directeur artistique de l'ensemble Le Concert des Nations, Jordi Savall évoquera son parcours de gambiste, l'opéra Alcione, ses combats pour l'art et le dialogue interculturel ainsi que sa vision des enjeux de la transmission pédagogique.
Rencontre animée par Clément Carpentier, professeur de trombone au Conservatoire de Caen et directeur de l'orchestre des élèves.
Mercredi 10 janvier de 10h à 11h au Conservatoire de Caen
entrée libre

> Regards croisés au Musée 
Visite commentée par Raphaëlle Boitel, chorégraphe d'Alcione, accompagnée d'Emmanuelle Delapierre, conservatrice en chef du Musée des Beaux-Arts
jeudi 11 janvier à 13h au Musée des Beaux-Arts de Caen
entrée libre pour les abonnés du théâtre de Caen et aux spectateurs munis du billet du spectacle correspondant
réservation conseillée au 02 31 30 47 70
POUR DES RAISONS INDÉPENDANTES DE NOTRE VOLONTÉ, CE RENDEZ-VOUS EST ANNULÉ !

 

En savoir plus: 

Le Concert des Nations

L’orchestre Le Concert des Nations a été créé par Jordi Savall et Montserrat Figueras en 1989 pendant la préparation du projet Canticum Beatae Virgine de M.A. Charpentier afin de disposer d’une formation d’instruments d’époque pouvant interpréter un répertoire qui irait du Baroque au Romantisme (1600-1850). Son nom provient de l’œuvre de François Couperin, Les Nations, un concept qui représente l’union des goûts musicaux et la prémonition que l’Art, en Europe, aurait pour toujours sa propre marque, celle du Siècle des Lumières. Dirigé dès ses débuts par Jordi Savall, Le Concert des Nations a été le premier orchestre formé par une majorité de musiciens provenant de pays latins (Espagne, Amérique Latine, France, Italie, Portugal, etc.), grands spécialistes internationaux de l’interprétation de musique ancienne avec des instruments originaux d’époque et selon des critères historiques.

Dès le départ, Le Concert des Nations affiche sa volonté de faire connaître un répertoire historique de grande qualité à travers des interprétations respectant rigoureusement l’esprit original de chaque œuvre mais exécutées de manière à les revitaliser. Les premiers enregistrements de Charpentier, J. S. Bach, Haydn, Mozart, Haendel, Marais, Arriaga, Beethoven, Purcell, Dumanoir… en sont de bons exemples, tout comme les œuvres enregistrées plus récemment avec le label discographique Alia Vox, de Lully, Biber, J.S. Bach, Boccherini, Rameau et Vivaldi.

En 1992, Le Concert des Nations débute dans le genre de l’opéra avec l’œuvre Una Cosa Rara de Martín i Soler. Plus tard, la formation donnera une continuité à ces représentations avec l’Orfeo de Monteverdi, pour la première fois en 1993 puis en 1999, 2001 et 2002 au Gran Teatre del Liceu de Barcelone, au Gran Teatro Real de Madrid, à Beaune, Vienne et Metz. En 1995, elle a créé à Montpellier un autre opéra de Martín i Soler, Il Burbero di Buon Cuore, et en 2000, Celos aun del Ayre matan de Juan Hidalgo et Calderón de la Barca présenté en version concert à Barcelone et à Vienne.

D’autres projets importants sont Farnace de Vivaldi, représenté pour la première fois au Teatro de la Zarzuela de Madrid (2001) et édité en CD, et Orfeo, qui a été finalement enregistré en DVD par BBC/Opus Arte (2002), ainsi que Les sept dernières paroles du Christ en Croix de F. J. Haydn, une coproduction d’Element Productions et Alia Vox (2007). Le CD J. Ph. Rameau : L’Orchestre de Louis XV (Alia Vox 2011) a reçu le Prix “Baroque Instrumental” de l’International Classical Music Awards 2012 (ICMA).

L’impact des œuvres et auteurs choisis, des enregistrements et des représentations dans les principales villes et festivals de musique du monde entier en ont fait l’un des meilleurs orchestres avec des instruments d’époque, capable d’interpréter un répertoire éclectique et divers allant des premières musiques pour orchestre à des chefs-d’œuvre du Romantisme et du Classicisme.

Partenaire(s) autour du spectacle: 
jeu 11/01/2018 - 20h00
ven 12/01/2018 - 20h00
Genre : 
Nouveau cirque
Opéra
Lieu : 
grande salle du théâtre
Durée : 
3h entracte inclus