Jenůfa

Leoš Janáček, Czech Virtuosi, Stefan Veselka, Yves Lenoir
Partager
opéra chanté en tchèque, surtitré en français
 
opéra en trois actes (1904)
Leoš Janáček (1854-1928)
d’après un récit de Gabriela Preissová
créé au Divadle na Veveří de Brno, le 21 janvier 1904
 
Sur fond d’intrigue villageoise, au milieu du XIXe siècle, Janáček déroule  une fresque familiale poignante et réaliste, une histoire de femmes et d’infanticide que vient conjurer une fin heureuse. La belle Jenůfa est enceinte de Števa, séducteur inconstant qui la repousse sans remord, lorsqu’elle est défigurée par Laca, amoureux éconduit. La belle-mère de Jenůfa commettra alors le pire des crimes pour sauver l’honneur familial... La violence de l’infanticide fait de Jenůfa un conte de fées noir et désenchanté. Même si l’histoire se termine par un happy end  inattendu, dû à la bonté de Jenůfa. Cet opéra est considéré par les musicologues comme le chef-d’œuvre de Janáček, qui s’est ici largement inspiré du répertoire traditionnel tchèque.  
Metteur en scène d’opéra et de de théâtre, comédien et auteur, Yves Lenoir a signé sa première mise en scène lyrique à l'Opéra de Dijon : L'Orfeo de Monteverdi. Fondé en 1997 et constitué des chefs de pupitre de l’Orchestre Philharmonique et de l’Opéra Janáček de Brno ainsi que des ensembles orchestraux de Moravie, les Czech Virtuosi ont fait de la musique de Janáček leur langue naturelle !
La nouvelle production de ce chef-d'œuvre du début du XXe siècle est l'un des grands temps forts de la saison lyrique du théâtre de Caen. (Rodelinda © Gilles Abegg / Opéra de Dijon)
 
Czech Virtuosi orchestre
Chœur de l'Opéra de Dijon
Stefan Veselka direction musicale
Yves Lenoir mise en scène
 
> Focus !
 
« Que demander de plus pour cette extraordinaire production de Jenůfa à Dijon ? On ne sait par quoi commencer tant tout concourt à son aboutissement. » Classiquenews.com
 
« La force de cette nouvelle production tient dans l’approche psychologique de chacun des personnages autant que dans sa réalisation parfaitement aboutie. » Forum Opera
 
« Un spectacle fort, qui contribue à conforter la présence des œuvres de Janáček au sein du répertoire des théâtres lyriques de l'hexagone. » Olyrix
 
« Forte émotion pour la Jenůfa qui ouvre la nouvelle saison de l’Opéra de Dijon : une mise en scène intense, une fosse surchauffée et une distribution magnifique. » Resmusica
 

« Jenůfa » au théâtre de Caen

Production : Opéra de Dijon. Coproduction : théâtre de Caen.

Autour du spectacle: 

> Côté LUX
À perdre la raison de Joachim Lafosse
lundi 21 janvier (horaire à confirmer) au cinéma LUX
entrée libre pour les abonnés du théâtre de Caen, sur présentation de leur carte d’abonné ou du billet du spectacle, dans la limite des places disponibles
réservation conseillée à la caisse du cinéma

 
Partenaire(s) autour du spectacle: 
jeu 17/01/2019 - 20h00
sam 19/01/2019 - 20h00
Genre : 
Opéra
Lieu : 
grande salle du théâtre
Durée : 
2h45 entrate inclus