Orfeo

Luigi Rossi - Jetske Mijnssen – Raphaël Pichon
Partager

opéra chanté en italien, surtitré en français

tragicomédie en trois actes
Luigi Rossi (1597-1653)
livret Francesco Buti
créé au Palais-Royal de Paris, le 2 mars 1647
reconstitution
Raphaël Pichon et Miguel Henry,
éditions Nicolas-Sceaux, 2015-2016.

1647. Mazarin veut offrir à la France ce qu’il estime être la forme d’expression la plus prestigieuse, la plus aboutie qui soit : l’opéra ! Il invite alors Rossi à composer un Orfeo. Créée devant la régente Anne d’Autriche et le tout jeune Louis XIV, l’œuvre sera la première découverte du genre en France. Quatre siècles plus tard, l’enchantement est intact ! Et cela doit beaucoup au formidable travail de reconstitution entrepris par le jeune chef de l’ensemble Pygmalion, Raphaël Pichon, et son complice Miguel Henry. Tous deux ont opté pour une version resserrée sur l’impact dramatique et le triangle amoureux Orphée/Eurydice/Aristée. La scénographie épurée – un décor mobile en bois unique et très sobre – procède d’une même approche et y gagne toute sa réussite. À l’instar de cette très belle image extrêmement forte symboliquement : la table du banquet des noces d’Eurydice devient son catafalque. À l’ivoire des tailleurs et costumes évoquant un mariage bourgeois d’aujourd’hui, succède le fabuleux travail sur les masques et couvre-chefs du tableau final, un bestiaire fantastique évoquant le peuple des Enfers. Enfin, un plateau de chanteurs exceptionnel sert magnifiquement l’infinie palette émotionnelle de l’œuvre. Élu Meilleur spectacle lyrique 2016, Orfeo est l’un des très beaux rendez-vous de notre saison ! (©Opéra national de Lorraine)

Ensemble Pygmalion choeur et orchestre
Raphaël Pichon direction musicale
Jetske Mijnssen mise en scène

Programme de salle

> La presse en parle !
« Un authentique chef d’œuvre dont la résurrection est amplement justifiée.» Resmusica

« Aucune défaillance dans le plateau vocal, chaque rôle a le temps et les moyens d'exister. […] Ce qui se passe en fosse, enfin, tient du merveilleux. Le continuo est de toute beauté, et les musiciens n'oublient aucune des couleurs mises à disposition par leurs instruments. » Télérama

« La partition doit être reconsidérée comme l'un des jalons décisifs de l'histoire musicale française » Le Figaro 

« De quoi fêter la nouvelle année dans la bonne humeur. » Opéra Magazine

« Alors que tant de spectacles hystériques et saturés de détails confisquent notre imagination, cet Orfeo réussit à la stimuler tout en subtilité. » forumopera.com

« Un plateau vocal homogène avec des chœurs de rêve, un orchestre gorgé de couleurs et de sève, une reconstitution intelligemment recentrée sur la dramaturgie. » Le Monde

« Orfeo » au théâtre de Caen

Autour du spectacle: 

> Diffusion inédite sur France 3 National
Dans la nuit du Samedi 14 janvier au dimanche, à 00h30

> Côté Lux

Orfeu negro de Marcel Camus
lundi 27 mars à 19h30

Partenaire(s) autour du spectacle: 
jeu 23/03/2017 - 20h00
ven 24/03/2017 - 20h00
Genre : 
Opéra
Lieu : 
grande salle du théâtre
Durée : 
3h45 dont entracte