Rodelinda

Georg Friedrich Haendel, Le Concert d’Astrée, Emmanuelle Haïm, Jean Bellorini
Partager

opéra chanté en italien surtitré en français

opéra en trois actes
Georg Friedrich Haendel (1685-1759)
Nicola Francesco Haym livret créé à Londres le 13 février 1725
d'après un livret antérieur d'Antonio Salvi, inspiré de la pièce Pertharite de Pierre Corneille

Rodelinda, attachante Reine de Lombardie, doit défendre son trône contre le tyran et usurpateur Grimoald, par fidélité à Pertharite, son époux en exil. Le retour de ce dernier que l’on croyait mort déchaînera complots et passions. Jeux de pouvoir, amours enflammées et malmenées, rebondissements : Rodelinda  ne déroge pas à la règle de l’opera seria dont il est l’une des œuvres les plus emblématiques. Considéré comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de Haendel, il se distingue par sa partition virtuose : verve musicale, airs somptueux, arias taillées sur mesure pour chanteurs d’exception. La distribution de tout premier plan de cette nouvelle production est à la hauteur du défi haendelien !
Lorsque le compositeur présente Rodelinda à Londres en 1725, il est au sommet de son art. Il est dans une période de création fastueuse qui vient de voir les triomphes de Giulio Cesare (1723) et Tamerlano (1724). Rodelinda complète cette trilogie de chefs-d'œuvre et connaît un immense succès.
À la tête du Concert d’Astrée, Emmanuelle Haïm retrouve ici l’un de ses compositeurs fétiches après Le Triomphe du Temps et de la Désillusion, accueilli au théâtre de Caen en 2017. Metteur en scène de théâtre, Jean Bellorini revient sur la scène opératique avec un monde fantastique de machinations et de machines, alliant modernité et poésie dans une tradition revivifiée du baroque. Le théâtre de Caen avait notamment accueilli ses mises en scène de La Bonne Âme du Sé-Tchouan en 2015 et Karamazov en 2016. Il reviendra en mars prochain présenter Un instant d’après Marcel Proust. (Emmanuelle Haïm © Pascal Victor / ArtComArt)

Le Concert d'Astrée orchestre
Emmanuelle Haïm direction musicale
Jean Bellorini mise en scène, lumières

 

Production : Opéra de Lille. Coproduction : théâtre de Caen.

Autour du spectacle: 

> Côté Courchelle
Longtemps journaliste à France Inter, spécialisé en musique classique, Gérard Courchelle partage son regard sur Rodelinda.
dans les foyers vendredi 9 novembre, à 19h
entrée libre

 

 

ven 09/11/2018 - 20h00
dim 11/11/2018 - 17h00
Genre : 
Opéra
Lieu : 
grande salle du théâtre