Un soir d'opéra aux Tuileries

Le Concert de La Loge, Julien Chauvin
Partager
Franz Joseph Haydn (1732-1809)
Symphonie parisienne n° 87 en la majeur Hob I : 87

François Devienne (1759-1803)
Quatrième Symphonie concertante pour quatre vents

Nicolas Dalayrac (1753-1809)
André Grétry (1741-1813)
Jean-Baptiste Lemoyne (1751-1796) 
Antonio Sacchini (1730-1786)
Christoph Willibald Gluck (1714-1787)
airs d'opéra

Alors qu’il participe, au sein du Quatuor Cambini-Paris, à la troisième saison de l’intégrale des quatuors de Haydn, Julien Chauvin revient sur la scène du théâtre de Caen, à la tête du Concert de  la Loge. Il nous invite à remonter le temps pour partager Un soir d’opéra aux Tuileries.
Au XVIIIe siècle, le Palais des Tuileries accueillait Le Concert de la Loge Olympique. Cette formation a révolutionné la pratique du concert, mêlant genres et artistes, avec pour seule ambition de rassembler les mélomanes quel que soit l’éclectisme de la programmation. Musique symphonique, airs d’opéras et musique de chambre pouvaient se succéder lors d’une même soirée.
Ce programme fera également redécouvrir le genre de la symphonie concertante, dont les interprètes étaient applaudis tour à tour pour leur performance comme pendant un concert de jazz.
Le Concert de la Loge jouera la Symphonie parisienne n° 87 en la majeur de Haydn. Cette dernière appartient au cycle des six Symphonies parisiennes, une commande de Claude-François-Marie Rigoley, comte d’Ogny, l’un des fondateurs du Concert de la Loge Olympique. Grand défenseur de la musique française, Julien Chauvin propose également plusieurs airs d’opéras français. (Sophie Karthauser © Molina Visuals)

Le Concert de la Loge
Julien Chauvin
violon et direction
Sophie Karthaüser soprano

 

> Focus !

En 2015, le violoniste Julien Chauvin décide de fonder un nouvel ensemble sur instruments anciens. Son Concert de la Loge rend hommage au Concert de la Loge Olympique, un orchestre créé en 1783, dont la réputation prestigieuse rayonnait à travers toute l’Europe. S’inspirant des usages de la fin du XVIIIe siècle, la formation à géométrie variable explore de nouvelles formes de concerts et imagine des passerelles entre différentes disciplines artistiques.
 
 
En savoir plus: 

Le « Côté Courchelle » initalement prévu est annulé.

jeu 14/03/2019 - 20h00
Genre : 
Concert
Lieu : 
grande salle du théâtre