Aller au contenu principal

« Il y a quelque chose de hautement symbolique puisque nous ouvrons avec une création mondiale, Vivian : clicks and pics de Benjamin Dupé qui est un compositeur en résidence. [...] Le public est au rendez-vous de cette reprise. C’est un élément extrêmement positif. Les spectateurs témoignent ainsi de leur volonté de revoir des spectacles, de revenir au Théâtre. C’est aussi une réponse à l’environnement anxiogène dans lequel on veut nous faire vivre : le public réaffirme qu’il considère le Théâtre comme une nécessité, un besoin essentiel. Nous voyons revenir des spectateurs de toutes les générations. » Olyrix

« Patrick Foll explicite son projet artistique propice à de féconds dialogues : "Ces choix sont intrinsèquement liés à l’originalité du projet artistique du Théâtre de Caen : un théâtre lyrique (quatre titres cette saison : Armida de Salieri, Orphée et Eurydice de Gluck, Pelléas et Mélisande et Le Ballet royal de la nuit) ouvert à tous les genres du spectacle vivant : musiques, danse, théâtre, nouveau cirque… J’ai souhaité que la musique irrigue l’ensemble de la programmation et dialogue avec divers univers, comme l’illustrent des projets tels que Le Jeu des Ombres de Jean Bellorini, en écho à L’Orfeo de Monteverdi, ou encore uwrubba, nouvelle création des frères Thabet. Les deux comédies-ballets de Molière et Lully, Le Bourgeois Gentilhomme et George Dandin ou le mari confondu que nous programmons cette saison en sont également un exemple, ainsi que J’entends des voix, extraordinaire projet construit autour du répertoire des chansons traditionnelles normandes." » La Terrasse

*********************************************************************

« Réinventé, Le Ballet royal de la nuit devient enchanté au théâtre des Champs-Élysées. Ce spectacle total, qui mêle chorégraphie, acrobatie et effets de lumières, séduit par son esthétisme. [...] Ce spectacle mérite pleinement les éloges qui l’ont accueilli depuis sa naissance : c’est une vraie merveille esthétique.»  Le Figaro, 9 octobre 2020

Le Ballet royal de la nuit dans la sélection des spectacles de la rentrée : « Entre affinités et contrastes, humour et poésie, violence et sensualité, les scènes s’enchaînent dans une féérie kaléïdoscopique, avant de laisser place au temps suspendu d’une grande scène lyrique. Un ravissement dans tous les sens du terme. » Le Monde, 15 septembre 2020

« Ce spectacle féerique, inspiré, conçu par Sébastien Daucé,fondateur de l’ensemble Correspondances, et mis en scène par Francesca Lattuada, a été créé au théâtre de Caen en 2017. On y suit, la progressive défaite des forces, tantôt inquiétantes, tantôt caressantes, de la nuit au profit de l’avènement du Soleil : autre ment dit du jeune roi Louis XIV, qui y apparut pour la première fois dans les flamboyants atours de l’astre du jour. » La Croix, 1er octobre 2020

« Le grand divertissement pour et par Louis XIV recrée il y a quelques années par Sébastien Daucé revient en scène pour une grande tournée. Un spectacle somptueux ! » France Inter, 4 octobre 2020

 « C’est un spectacle grandiose et féérique, associant musiciens, chanteurs, danseurs et circassiens que Sébastien Daucé s’apprête à redonner cette semaine au Théâtre des Champs-Elysées. » Radio Classique, 6 octobre 2020

« Acrobates, jongleurs, chanteurs et musiciens ont fait du Ballet royal de la nuit un spectacle enchanteur et total, empreint de merveilleux et de poésie. » France Culture, 9 octobre 2020