Aller au contenu principal
Portrait noir et blanc des deux musiciens chantant

Le spectacle

Inconnu en France en dehors des cercles d’initiés, Andrés de Jerez fait partie de ces cantaores qui perpétuent le flamenco puro, loin des circuits commerciaux, et n’ont jamais eu besoin d’entrer en studio. Aurait-il seulement enregistré ce disque s’il n’avait pas rencontré Samuelito, jeune guitariste caennais au festival de Mont-de-Marsan ? Une chose est sûre : il a bien fait ! De soleá en taranto, de siguiriya en bulería, le cantor embrase les palos d’une voix écorchée : sobre, direct, viscéral, électrisant jusque dans les silences. Guitariste inventif et exigeant, Samuelito l’accompagne comme s’il le connaissait depuis toujours, et se frotte avec brio à cet intimidant cante jondo. On n’est pas loin de retrouver l’intimité des tablaos des tavernes de Jerez de la Frontera. Un pas de plus dans le parcours incroyable de ce jeune et talentueux musicien caennais.


Distribution

Samuelito guitare
Andrés de Jerez chant