Aller au contenu principal

Le spectacle

comédie-ballet en trois actes (1668) de Molière (1622-1673) et Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
créée le 18 juillet 1668 à Versailles lors du « Grand Divertissement royal »

Pécule ou particule ? À moins que seul ne l’emporte le ridicule ? Paysan nanti et odieux, George Dandin échange un titre contre sa fortune en épousant une jeune fille de noble naissance, Angélique de Sotenville. Mais l’amour ne s’achète pas. Et si le mariage est une négociation, alors les sentiments n’y ont pas leur place. C'est la leçon de cette pièce de Molière qui mêle comédie et pastorale. Les réjouissances galantes de la seconde tempèrent les péripéties grinçantes de la première. 
L’histoire de cette mésalliance permet aussi à Molière de jeter un regard acerbe sur ses pairs. Cette comédie-ballet avait été donnée pour « Le Grand Divertissement royal » de Versailles offert par Louis XIV à sa cour en 1668, afin de célébrer la paix d’Aix-la-Chapelle conclue avec l’Espagne. 
Après Le Tartuffe et Le Misanthrope, Michel Fau revient à Molière à la fois comme metteur en scène et acteur – les deux sont indissociables pour lui. Pour servir cette fable burlesque, il imagine une esthétique baroque avec la complicité de Christian Lacroix aux costumes. En 2017, le théâtre de Caen avait accueilli une précédente mise en scène de Michel Fau : Fleur de Cactus. À noter : c’est la première fois que George Dandin est redonné dans sa version intégrale et originale de comédie-ballet. 


Distribution

Michel Fau mise en scène
Gaétan Jarry direction musicale
Christian Lacroix costumes
Emmanuel Charles décors
Joël Fabing lumières
Pascale Fau maquillage
Véronique Soulier Nguyen perruques
Damien Lefèvre assistanat à la mise en scène
Jean-Philippe Pons assistanat aux costumes

avec
Alka Balbir, Armel Cazedepats, Michel Fau, Philippe Girard, Anne-Guersande Ledoux, Florent Hu, Nathalie Savary comédiens
Ensemble Marguerite Louise solistes et musiciens
 


Production : CICT Théâtre des Bouffes du Nord. Coproduction : Théâtre de Compiègne ; Théâtre de Suresnes - Jean-Vilar ; Théâtre des Sablons – Neuilly-sur-Seine ; théâtre de Caen ; Opéra Royal ; Château de Versailles Spectacles ; Atelier Théâtre Jean-Vilar – Louvain la Neuve ; Festival de Sablé – L'Entracte, scène conventionnée. Avec la participation du Jeune Théâtre National.