Aller au contenu principal

Le spectacle

Mathias Lévy renouvelle la tradition du violon jazz en s’emparant de l’héritage de Stéphane Grappelli grâce à un disque enregistré à la Philharmonie de Paris, sur un violon ayant appartenu au maître disparu il y a vingt ans. Pour concrétiser ce vaste projet, Mathias Lévy a pu s’appuyer sur deux partenaires d'exception, Jean-Philippe Viret ayant été l'accompagnateur attitré de Stéphane Grappelli pendant dix ans.


Distribution

Mathias Lévy violon 
Jean Philippe Viret contrebasse
Sébastien Giniaux guitare, violoncelle


La presse en parle

« Il y a, chez Mathias Lévy, comme une disposition particulière à transformer chaque album en objet de féerie. Cette aptitude à toucher droit au cœur, non pas par de savants calculs mais d’un unique trait d’archet, dès l’entame d’un morceau ou d’un disque, est sans exemple parmi les violonistes de sa génération. L’entendre, c’est immédiatement se sentir poigné, saisi dans ses fibres les plus profondes par une émotion violente. Puis vient l’admiration, constante, pour ces compositions ciselées où le bois chante, pleure, frémit et rugit de sa propre vie. » Télérama