Aller au contenu principal

Le spectacle

d'après le scénario de Lars von Trier, David Pirie et Peter Asmussen
dans une adaptation pour le théâtre de Vivian Nielsen
traduite de l'anglais par Dominique Hollier

Issue d'une communauté austère où désirs et passions sont muselés, Bess, une jeune femme naïve, épouse Jan. Avec lui, elle découvre le plaisir physique avant qu'un accident ne le rende paraplégique. Il lui demande alors de prendre des amants pour revivre par procuration leurs étreintes passées. Par amour, elle accepte ce jeu pervers et destructeur. Un scénario sulfureux imaginé par le Danois Lars von Trier, Grand Prix du jury du Festival de Cannes 1996 et César du meilleur film étranger entre autres.
Ce personnage de femme – incarné avec grâce et force par Chloé Winkel – qui cherche à se libérer d'une communauté rigoriste et puritaine refusant l'autre, l'étranger, a séduit la metteure en scène Myriam Muller (Dom Juan en 2017 au théâtre de Caen). Touchée par le personnage de Bess, elle s'éloigne du scénario initial de Lars von Trier pour interroger la bonté, trop souvent jugée suspecte. L’abnégation de Bess est-elle descente aux enfers ou glorification ? 


Distribution

Myriam Muller mise en scène
Christian Klein scénographie et costumes
Bernard Valléry création sonore
Renaud Ceulemans lumières
Émeric Adrian vidéo

avec 
Mathieu Besnard, Louis Bonnet, Olivier Foubert, Brice Montagne, Valéry Plancke, Clotilde Ramondou, Brigitte Urhausen, Jules Werner, 
Chloé Winkel 

 


Production : Les Théâtres de la Ville de Luxembourg. Coproduction : Théâtre de Liège ; La Comédie de Saint-Étienne, Centre Dramatique National ; théâtre de Caen.