Aller au contenu principal

Alors que les représentations sont suspendues, le théâtre de Caen vous propose de retrouver La Maîtrise de Caen via une mini-série de quatre concerts enregistrés en l’église Notre-Dame de la Gloriette et au théâtre de Caen. Avec pour deux d’entre eux la participation de l’ensemble normand Les Meslanges. Ce cycle en ligne est aussi l’occasion de découvrir le très large répertoire de La Maîtrise de Caen et d’entendre le chœur et les solistes de La Maîtrise de Caen, La Pré-Maîtrise (classes primaires) ainsi que les « muants » (collégiens qui ont mué et qui poursuivent leur cursus avec leur nouvelle voix).  Au programme : Josquin Desprez, Sweelinck et Britten.
Deuxième rendez-vous avec L'Orphée d'Amsterdam :

enregistrement réalisé le 30 janvier 2021, au théâtre de Caen
Cette vidéo sera disponible un mois durant à partir de sa diffusion.

Compositeur, organiste, facteur d'orgue et pédagogue, Jan Pieterszoon Sweelinck mérite à juste titre son surnom d'« Orphée d'Amsterdam ». Excepté sa naissance dans la petite ville de Deventer, toute sa carrière s'est déroulée dans la cité amstellodamoise. Arrivé enfant dans la ville, il y demeura durant toute sa vie. Sa carrière se déroula toute entière à la tribune de l'orgue de la Oude Kerk (Vieille Église) où il succéda tout jeune à son père vers 1577 avant de céder sa place à son fils. Si sa réputation reste aujourd'hui confidentielle en France, il n'en était pas de même en ce début de XVIIe siècle. Ses récitals d'orgue étaient particulièrement prisés à Amsterdam. Les calvinistes n'admettaient pas de musique pendant le culte. Par contre, l'église pouvait être transformée en salle de concert et l'organiste, qui était fonctionnaire municipal régalait les habitants par ses improvisations, ses toccatas ou ses variations sur des thèmes populaires. Sweelinck jouissait d'une telle célébrité que des élèves venaient de l'Europe entière : Samuel Scheidt, Michael Praetorius en Allemagne, John Bull en Angleterre comptent parmi eux. 

Pour la musique chorale, Sweelinck s'adresse à la fois aux protestants et aux catholiques. Ses œuvres s'inscrivent dans la continuité des polyphonies franco-flamandes qui règnent sur la musique européenne depuis plus d'un siècle et dont il est l'ultime représentant. La polyphonie, très dense se construit à partir de motifs imités de voix en voix. Sweelinck ne se prive pas d'utiliser des images sonores qui s'inscrivent dans la rhétorique baroque. 

Il met en musique les 150 Psaumes (ou « Pseaumes ») de David dans la traduction française de Clément Marot et Théodore de Bèze. Le Psaume 150 est particulièrement développé, puisque la polyphonie se déploie sur huit voix en double chœur. C'est l'occasion pour le compositeur de s'adonner à des brillants jeux de réponse entre les deux chœurs, ou des imitations non dénuées d'humour jouant sur les onomatopées lorsqu'elles évoquent les instruments de musique (le tambour, la harpe, l’orgue, le psaltérion, la musette).

Il compose également dans sa propre langue (Onze Vader in hemelrijck), en allemand (Wie Bach einem Wasserquelle) et revient au français pour une très jolie chanson d’amour, « Tes beaux yeux causent mon amour ».

La musique faisant partie des loisirs des gens cultivés, ces pièces étaient souvent interprétés par les bourgeois amateurs de musique éclairés qui se faisaient aider par des musiciens professionnels pour mettre au point ces pièces particulièrement délicates. 

Olivier Opdebeeck

DISTRIBUTION

La Maîtrise de Caen
Olivier Opdebeeck
direction

Ensemble Les Meslanges
Thomas van Essen
direction

Emmanuel Buon, Pierre Buon, Lysandre Chemin, Marc-Antoine Doublet, Valentin Dufour, Jérémy Dumont, Marin Durel, Théophile Edeline, Arthur Gazengel, Yann Geffoy--Moreau, Gaspard Jean, Hadrien Joubert, Timothée Laignel, Augustin Lebourgeois—Pacary, Jean Le Maistre, Armand Mesmin, Aristide Opdebeck, Louis Ramakers, Félix Renou, Justyn Sritharan, Tiziano Tamion, Sorhen Tanguy, cantus

Les Meslanges
Priscilia Valdazo
cantus

Vincent Lièvre-Picard altus
Thomas Van Essen basse
Eva Godard cornet, flûte à bec
Aurélie Serre saqueboute
Stéphane Tamby dulciane
Frédéric Hernandez orgue

Olivier Opdebeeck directeur
Priscilia Valdazo assistante
Mathilde de Coupigny professeur de technique vocale et préparation des chœurs
Julia Katz administratrice
Stéphane Gouabault régisseur
Angèle Grimaux-Leduc, Louise Gardan assistantes logistique
Loïc Bourgeois, Rudy Monrosty captation sonore, mixage et montage son et vidéo
Grégory Forestier captation et étalonnage vidéo

Clément Lebrun journaliste, musicologue

Le cycle des Auditions de La Maîtrise de Caen est une production du théâtre de Caen.
La Maîtrise de Caen est une initiative de la Ville de Caen. Elle est le fruit d'un partenariat entre l'Éducation nationale pour l'enseignement général, le Conservatoire à rayonnement régional de Caen – un équipement de Caen la mer – pour la formation musicale et le théâtre de Caen pour la production et la diffusion. Pour son cycle de concerts et d'auditions, elle est soutenue par la Région Normandie.

L'ensemble Les Meslanges est soutenu par le Ministère de la Culture - DRAC de Normandie au titre de l'Aide au Projet, par la Région Normandie et par la Ville de Rouen. Il est membre de la FEVIS - Fédération des Ensembles Vocaux et Instruments Spécialisés - du syndicat PROFEDIM et des Groupements d'Employeurs Solstice et Oscar. L’ensemble Les Meslanges reçoit régulièrement le soutien de l’ADAMI et du FCM pour ses activités discographiques.