Aller au contenu principal

Le spectacle

Derrière ce titre mystérieux, figurent quelques-unes des plus belles pages de la musique baroque italienne. Parmi elles, Il Combattimento di Tancredi e Clorinda de Monteverdi qui y voit une œuvre d’un genre nouveau, à mi-chemin entre l'opéra, la déclamation, la fable et la chanson de geste. 
L'histoire est celle d'un combat à l'issue cruelle entre Tancrède et Clorinde. Tancrède ignore l'identité de son adversaire, alors revêtue d’une armure. C’est après l’avoir tuée qu’il découvre que c’est la femme qu’il aime. Cette irruption du drame, c'est ce que l'écrivain et statisticien Nassim Nicholas Taleb appelle un « cygne noir » : un événement imprévisible aux conséquences majeures. À l'image aussi de ce que fut l’apparition de l’œuvre de Monteverdi dans le paysage musical de son temps. Les choix musicaux du spectacle découlent de ce Combattimento, puisant dans le répertoire de Monteverdi mais aussi dans celui de ses disciples et héritiers comme Luigi Rossi, Francesco Cavalli... 
Sébastien Daucé, en résidence au théâtre de Caen avec son ensemble Correspondances, et la metteuse en scène Silvia Costa ont imaginé un parcours symbolique à travers ces pages  de la musique  baroque italienne. Un travail d’orpailleur comme les affectionne Sébastien Daucé. La mise en scène de Silvia Costa invite aussi à une réflexion sur les images, leur sens, leur pouvoir sur le spectateur. Ce spectacle a été créé pour le Festival d’Aix-en-Provence 2021.
 


Distribution

Correspondances 
Sébastien Daucé
direction musicale
Silvia Costa mise en scène et scénographie
Antonio Cuenca Ruiz dramaturgie
Rosabel Huguet Dueñas collaboratrice à la mise en scène
Maroussia Vaes collaboratrice à la scénographie
Laura Dondoli costumes
Bernd Purkrabek lumières

avec Étienne Bazola, Nicolas Brooymans,  Valerio Contaldo, Anne-Sophie Petit, Lucile Richardot, Antonin Rondepierre, Blandine de Sansal, Caroline Weynants


Programme

Lamentations, madrigaux, airs ou pièces instrumentales 
de Claudio Monteverdi (1567-1643), 
Tiburtio Massaino (1550-1609),
Francesco Cavalli (1602-1676),
Giacomo Carissimi (1605-1674),
Tarquinio Merula (1595-1665), 
Luigi Rossi (1597-1653)

spectacle en italien, surtitré en français


Nouvelle production du Festival d’Aix-en-Provence. Coproduction : théâtre de Caen.