Aller au contenu principal

Le spectacle

À noter ! 
Suite aux dernières restrictions sanitaires, les concerts ne sont autorisés qu'en place assise.
Merci pour votre compréhension.

Accompagnée de son luth saz et de sa vielle à roue, Éléonore Fourniau chante les douleurs et les joies du peuple kurde et des peuples d’Anatolie.
Partie en Turquie en 2010 avec un billet aller et sa vielle à roue, elle est tombée amoureuse de la diversité culturelle de cette région et y est restée six ans pour en étudier les musiques et les langues. Largement médiatisée auprès des communautés kurdes, elle poursuit à présent une carrière à dimension internationale. D’une complainte déchirante à un poème spirituel en passant par des airs de danses en chaîne issus de la tradition des mariages, accompagnée des excellents musiciens de l'ensemble breton Istan, Éléonore trouve en Anatolie sa source d’inspiration, et nous emmène, dans ce monde qui, au fil des années, est devenu le sien. Cordes, peaux et roseaux y vibrent avec complicité et énergie au diapason des makams venant illustrer le souffle créatif propre à toute musique traditionnelle de son temps.


Distribution

Éléonore Fourniau voix, vielle à roue, saz 
Sylvain Barou duduk, zurna, flûte, bansuri 
Ronan Pellen cistre
Julien Stévenin contrebasse
Ersoj Kazimov percussions