Aller au contenu principal

Le spectacle

Ici, Mowgli est une jeune réfugiée que les catastrophes climatiques ont conduite loin des siens. Sauvée par les baleines, recueillie par des animaux, elle réapprend à écouter la nature, tant mise à mal par l’Homme. Tente de les réconcilier. L’avenir de la planète et de tous est là, dans ce dialogue à réinventer. 
Sur une musique envoûtante de Jocelyn Pook, accompagnée par la fille de Ravi Shankar, légende de la musique indienne, des animations vidéo dessinent par projection un décor de jungle mi-urbaine, mi-sauvage. Sur scène, dix interprètes virtuoses croisent ces animaux virtuels. Un mix entre danse, nouvelles technologies et engagement écologiste. 
On oublie souvent que Le Livre de la jungle a été inspiré à Kipling par son enfance en Inde. Profondément marqué par le roman dont il a interprété le jeune Mowgli à l’âge de dix ans, le danseur et chorégraphe indien Akram Khan y voit un récit fondateur. Sa relecture bien loin de l’univers de Disney en fait un manifeste poignant sur l’urgence climatique, destiné à toutes les générations. Les « petits d’homme » d’hier et d’aujourd’hui. 
 


Distribution

Akram Khan direction artistique et chorégraphie
assisté de Mavin Khoo
Tariq Jordan texte
Sharon Clark conseil à la dramaturgie
Jocelyn Pook création musicale
Gareth Fry création sonore
Michael Hulls création lumières
Miriam Buether scénographie
Adam Smith, Nick Hillel (Yeastculture) création vidéo
Naaman Azhari, Natasza Cetner et Edson R. Bazzarin animations rotoscopie
 


Programme

pièce pour 10 danseurs

joué et surtitré en anglais.


La presse en parle

« Un cri percutant, animal, pour sensibiliser le public au désastre climatique [...]. Une réussite. » Le Parisien


En savoir plus

Akram Khan mixe danse traditionnelle et contemporaine. Ses précédentes collaborations incluent le National Ballet of China, l’actrice Juliette Binoche, la danseuse Sylvie Guillem, le danseur et chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui, la chanteuse Kylie Minogue ou encore le compositeur Steve Reich. En 2016, il a présenté l'hypnotique Kaash au théâtre de Caen.


Coproduction : Curve Leicester ; Attiki Culturel Society ; Birmingham Hippodrome ; Edinburgh International Festival, Esplanade ; Theatres on the Bay Singapore ; Festspielhaus St. Pölten ; Internationaal Theater Amsterdam ; Maison de la Danse / Pôle européen de création – Lyon ; National Arts Centre – Canada ; New Vision Arts Festival – Hong Kong ; Orsolina28, Pfalzbau Bühnen ; Theater im Pfalzbau Ludwigshafen ; Romaeuropa Festival  ; Stanford Live / Stanford University ; Teatros del Canal – Madrid ; théâtre de Caen ; Théâtre de la Ville – Paris.