Aller au contenu principal
Ensemble du décor vu de nuit

Le spectacle

opéra-comique en trois actes de Jacques Offenbach (1819-1880)
livret d'Alfred Duru et Henri Chivot
créé aux Folies-Dramatiques à Paris le 28 décembre 1878
chanté en français, surtitré

Conquis par l’actrice Justine Favart dont il aimerait faire sa maîtresse, le Maréchal de Saxe manœuvre pour l’éloigner de son époux. Voici le couple obligé de vivre séparé et caché. Quiproquos, déguisements… Son goût du stratagème permettra-t-il à Justine de sauver son couple et son mari ?
Tombée dans l’oubli ces dernières décennies, Madame Favart revient sur les planches pour le bicentenaire de la naissance de son compositeur, Offenbach. Cette savoureuse comédie s’inspire de la vraie vie de Justine Favart – l’actrice et son mari ont d’ailleurs laissé leur nom à l’Opéra Comique appelé Salle Favart. Et se termine par un spectacle dans le spectacle, porté entre autres par l'énergie de la mezzo-soprano Marion Lebègue dans le rôle-titre. Également comédienne pour le théâtre et le cinéma, Anne Kessler, sociétaire de la Comédie-Française, signe une mise en scène enlevée, emmenée par un plateau vocal de haute volée. Au pupitre, le chef Laurent Campellone. Régulièrement invité à l’international, il a récemment signé la direction musicale du Fantasio mis en scène par Thomas Jolly à l’Opéra Comique. 
Envolées lyriques, récit picaresque, Madame Favart est l’un des joyaux oubliés du célèbre compositeur. Le cadeau parfait et une pétillante soirée à partager pour les fêtes de fin d’année !


Distribution

Orchestre et chœur de l’Opéra de Limoges
Laurent Campellone
direction musicale
Anne Kessler sociétaire de la Comédie-Française, mise en scène
Guy Zilberstein dramaturgie
Andrew D. Edwards décors
Bernadette Villard costumes
Glyslein Lefever chorégraphie
Arnaud Jung lumières

avec
Raphaël Brémard, Agnès de Butler, Anne-Catherine Gillet, Christian Helmer, Éric Huchet, Marion Lebègue, Franck Leguérinel, Lionel Peintre,  Aurélie Pès, François Rougier et un enfant


La presse en parle

« La direction vivante et bravache de Laurent Campellone trousse cette partition d’une baguette enlevée [...]. »
Télérama 

« La mise en scène d'Anne Kessler rend hommage au monde du spectacle avec la complicité d'une brillante équipe. »
Les Échos


Nouvelle production : Opéra Comique. Coproduction : Bru Zane ; Opéra de Limoges ; théâtre de Caen.