Aller au contenu principal
Amour et Psyché enlacés

Le spectacle

Pygmalion (1748) acte de ballet de Jean-Philippe Rameau (1683-1764) 
sur un livret de Sylvain Ballot de Sauvot 
créé le 27 août 1748 à l’Académie Royale de Musique de Paris
L’Amour et Psyché (1758)
3e entrée extraite du ballet héroïque Les Fêtes de Paphos 
de Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711-1772) 
sur un livret de Claude-Henri de Fusée de Voisenon 
créé le 9 mai 1758 à l’Académie Royale de Musique de Paris

Dans son atelier, Pygmalion se lamente. Fuyant l’amour, il s’est épris de la statue qu’il a lui-même sculptée. Sur ordre de Vénus, jalouse de la beauté de Psyché et de l’amour que son fils lui porte, la furie Tisiphone entreprend de séparer les deux amants. Dans ces deux fables empruntées à la mythologie, l’amour naît ou demeure. La statue créée par Pygmalion prend vie. Psyché est rendue difforme par Tisiphone mais ne perd pas l’amour… d’Amour ! 
Deux œuvres du répertoire baroque français, deux compositeurs à la personnalité marquée. Mais un seul spectacle ! De quoi inspirer la chorégraphe sud-africaine Robyn Orlin dont on connaît le goût de l’ironie, du décalage… Elle choisit notamment d’utiliser la vidéo en temps réel. Une façon de conjuguer le baroque au temps présent.
À la tête de son Concert d’Astrée, Emmanuelle Haïm retrouve ici deux de ses compositeurs fétiches dont elle n’a cessé de fréquenter l’œuvre, Rameau et Mondonville. La  cheffe d’orchestre et son Concert d'Astrée sont des habitués du théâtre de Caen. De même que Robyn Orlin qui y est venue pour la première fois en 2008 avec Porgy and Bess de Gershwin ou plus récemment en 2018 avec le facétieux  Oh Louis... We move from the ballroom. Psyché est aussi à redécouvrir dans sa version anglaise signée Locke avec Correspondances et Sébastien Daucé cette saison.


Distribution

Le Concert d’Astrée orchestre et chœur 
Emmanuelle Haïm direction musicale assistée d'Atsushi Sakai 
Robyn Orlin mise en scène, chorégraphie
Maciej Fiszer décors
Sonia de Sousa costumes
Laïs Foulc lumières
Éric Perroys vidéos
Marcin Łakomicki collaboration artistique à la mise en scène 

avec
Armelle Khourdoïan, Magali Léger, Samantha Louis-Jean, Victor Sicard, Reinoud Van Mechelen solistes
Challenge Gumbodete, Wanjiru Kamuyu, Oupa Sibeko, Fana Tshabalala, Enrico Wey danseurs 


Coproduction : Opéra de Dijon ; Opéra de Lille ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; théâtre de Caen.