Aller au contenu principal

Le spectacle

Depuis la Conquista initiée par les voyages de Christophe Colomb, l’exotisme est en vogue en Europe. Entre Incas et Aztèques, drames passionnels et politiques,  The Indian Queen déroule son intrigue imaginaire sur fond de paysages caribéens. La princesse Orazia et la Reine Zempoalla se déchirent autour du général Montezuma : manipulations et jeux de pouvoirs, rivalités et violences.
Jeux d’écran, décors et costumes entre motifs baroques,  tatouages stylisés et noire sobriété : derrière le mirage de l'exotisme, Guy Cassiers décèle les drames humains.   
C'est à une double renaissance que Guy Cassiers et et Emmanuelle Haïm nous convient. Celle d'une œuvre méconnue : The Indian Queen, parmi les dernières pages écrites de la main d’Henry Purcell. Et celle d'un genre : le semi-opéra anglais qui associe musique et chant bien sûr mais dont l'action dramatique se développe en parallèle avec une véritable pièce de théâtre.
The Indian Queen est le troisième et dernier semi-opéra de Purcell parvenu jusqu’à nous, avec King Arthur et The Fairy Queen – ces deux derniers présentés par le passé sur le plateau du théâtre de Caen en version scénique. Alternant théâtre et musique, The Indian Queen revit enfin intégralement dans cette production d'envergure qui signe aussi les retrouvailles entre Emmanuelle Haïm et Guy Cassiers après Xerse de Cavalli accueilli au théâtre de Caen en 2016.


Distribution

Le Concert d’Astrée chœur et orchestre
Emmanuelle Haïm direction musicale
Guy Cassiers mise en scène
Erwin Jans dramaturgie
Benoit de Leersnyder assistanat à la mise en scène

avec 
Anna Dennis, Tristan Hambleton, Gareth Brynmor John, Rowan Pierce, Nick Pritchard, Zachary Wilder chanteurs
Christopher Ettridge, Élisabeth Hopper, James McGregor, Julie Legrand, Ben Porter, Matthew Romain comédiens


Programme

Henry Purcell (1659-1695) 
semi-opéra créé en 1695
sur un livret de John Dryden et Robert Howard

parlé et chanté en anglais, surtitré en français


La presse en parle

« Emmanuelle Haïm et Guy Cassiers redonnent vie avec sensibilité à un "hybride" d’opéra et de théâtre. » La Croix


Production : Opéra de Lille. Coproduction : théâtre de Caen ; Opera Vlaanderen Anvers-Gand ; Les Théâtres de La Ville de Luxembourg.