Aller au contenu principal

Le spectacle

Souvent qualifié de « père du quatuor à cordes », Joseph Haydn a donné ses lettres de noblesse à cette forme musicale. Écrits au cours de près d’un demi-siècle, tout au long de la période créatrice du compositeur, ses 68 quatuors constituent un témoignage à la fois musical et intime.
Pour ce rendez-vous de fin de saison, le Quatuor Cambini-Paris joue sur instruments d’époque le Quatuor Opus 17 n° 1. Il fait partie d’une série de six quatuors datés de 1771, remarquables par la variété des atmosphères et l’inventivité de l’écriture. Quant au Quatuor Opus 54 n° 2, la partie virtuose du premier violon laisse penser qu’il est écrit pour Johann Tost, violoniste de l’orchestre de la famille Esterházy, au service de laquelle Haydn passe toute sa vie. Pour finir, l’ensemble donne le Quatuor Opus 64 n° 6 qui comporte une dédicace à ce même musicien.
Après le plaisir du concert, l’ensemble propose une rencontre originale, organisée cette fois autour des broderies et autres dentelles. Comme la musique, elles aussi relèvent d’un art où rigueur et sensibilité mêlées donnent naissance aux plus belles réalisations.


Distribution

Quatuor Cambini-Paris
Julien Chauvin, Karine Crocquenoy
violons
Pierre-Éric Nimylowycz alto
Atsushi Sakaï violoncelle

rencontre avec Florence Quinette dentellière professionnelle

concert commenté par Clément Lebrun
 


Programme

Joseph Haydn (1732-1809)
Quatuor Opus 17 n° 1 en mi majeur 
Quatuor Opus 54 n° 2 en ut majeur

Quatuor tiré au sort lors du précédent concert : Opus. 64 n° 6 en mib majeur


Le Quatuor Cambini-Paris bénéficie du soutien du ministère de la Culture, de la Caisse des Dépôts (mécène principal), et de la Caisse d’Épargne Ile-de-France. Il est artiste associé à la Fondation Singer-Polignac à Paris. Le Palazzetto Bru Zane, Centre de musique romantique française installé à Venise, entretient également une relation privilégiée avec eux.