Aller au contenu principal

Le spectacle

opéra en un acte de Benjamin Britten (1913-1976), sur un livret d’Éric Crozier
d’après Le Mystère de Chester
créé le 18 juin 1958, au Festival d’Aldeburgh

La Maîtrise de Caen retrouve l'un de ses compositeurs fétiches, Benjamin Britten dont elle a déjà interprété, entre autres, Le Petit Ramoneur et The Golden Vanity, Il faut dire que Britten excelle dans l'écriture par et pour les enfants. Ici, il pousse davantage l'expérience en imaginant leur associer des amateurs. Britten n'a jamais manié avec autant de virtuosité le mélange des formations diverses que dans cette pièce.
Pour le Festival d'Aldeburgh de 1958, il désire renouer avec le succès du Petit Ramoneur créé onze ans auparavant. Il s'agissait d'écrire une œuvre participative pour les habitants de la région. Britten prévoit donc trois grands cantiques chantés par tout le public : les enfants des écoles avoisinantes et leurs parents. Mais il ne s'arrête pas là : au petit ensemble professionnel se joignent des instrumentistes amateurs : cordes, bugles, flûtes à bec et percussions forment un grand ensemble chamarré capable d'illustrer toutes les péripéties du récit, à commencer par la tempête du déluge.
Pour sujet, Britten a puisé dans les mystères médiévaux, notamment une pièce s'inspirant de l'histoire biblique de Noé. Après avoir construit une arche sur les conseils de Dieu qui s'apprête à détruire le monde et annonce un déluge de quarante jours, Noé enjoint toutes sortes d'animaux à monter à bord. Seule Madame Noé et ses commères rechignent. Un opéra qui résonne particulièrement avec l'actualité et les questions liées au réchauffement climatique. Une œuvre fédératrice et joyeuse !

FOCUS
Cette nouvelle production sera l'occasion d'une collaboration avec l'Orchestre Régional de Normandie et les élèves du Conservatoire & Orchestre de Caen. Le spectacle fera l'objet d’un parcours d’éducation artistique et culturelle mené par le théâtre de Caen pour des collégiens. Celui-ci portera sur la pratique du chant, la découverte du slam, la fabrication de costumes mais aussi sur l'écologie et la préservation de l'environnement. Le public pourra apprendre les chants lors de l'audition du 7 mai en l'église Notre-Dame de la Gloriette.


Distribution

Orchestre Régional de Normandie 
La Maîtrise de Caen
Orchestre des Élèves du Conservatoire & Orchestre de Caen
Olivier Opdebeeck
direction musicale
Benoît Bénichou mise en scène
Christophe Ouvrard scénographie
Bruno Fatalot costumes
Thomas Costerg lumières
Lucas Lelièvre son

Priscilia Valdazo, Edgar Francken assistants musicaux
Marie-Pascale Talbot chef de chant

avec
Jean-Christophe Lanièce Noé
Anne-Lise Polchlopek Madame Noé
et les enfants solistes de La Maîtrise de Caen


Production : théâtre de Caen. En partenariat avec le Pôle Voix et Répertoire de la Fondation Royaumont. 

Le théâtre de Caen remercie le Crédit Agricole Normandie et l’entreprise Legallais pour leur soutien à la création de ce spectacle.