Aller au contenu principal

Le spectacle

pièce pour 22 danseurs
Messe en ut mineur KV 427 de Wolfgang Amadeus Mozart musique

Restée inachevée, la Messe en Ut mineur de Mozart figure pourtant parmi les grands titres de l’œuvre sacrée de Mozart. Portée par un souffle baroque, composée par amour pour Constance, sa future épouse alors malade, elle est la seule pièce librement composée par Mozart en 1782, une messe d’action de grâces en remerciement de la guérison de cette dernière.
C’est sur cette partition à la fois pieuse et sensuelle que le Ballet du Grand Théâtre de Genève a invité Abou Lagraa, chorégraphe attaché à la danse contemporaine et puisant aussi son inspiration dans le hip hop, à imaginer une nouvelle pièce. Ce dernier dépasse ici le religieux du sujet pour n’en retenir que l’espoir, le désir, l’amour, à l’image de son titre : Wahada, « la promesse » en arabe. S’appuyant sur la force de la partition, Abou Lagraa orchestre des duos sensuels, des tableaux collectifs empreints de fraternité et mêle avec subtilité, classicisme, énergie urbaine et inspiration contemporaine. 

FOCUS !
Dès sa création en 1962, le Ballet du Grand Théâtre de Genève s'emploie à explorer tous les chemins de la danse du XXe siècle. Aujourd'hui, sous l'impulsion de Philippe Cohen, la compagnie poursuit une ligne artistique engagée dans la voie de la création chorégraphique, revisitant les grands classiques du ballet tout en conviant de jeunes chorégraphes. Composée de 22 danseurs de formation classique, la troupe est aujourd'hui incontournable sur la scène internationale. Elle a notamment présenté Lux/Glory, Tristan et Isolde et Casse-Noisette en 2016 au théâtre de Caen où sa venue est toujours un événement. Cette saison, elle revient pour deux soirées


Distribution

Abou Lagraa chorégraphie
Nawal Lagraa Aït-Benalla assistanat à la chorégraphie 
Quentin Lugnier scénographie 
Paola Lo Sciuto costumes
Philippe Duvauchelle lumières

avec
les 22 danseurs du Ballet du Grand Théâtre de Genève
 


La presse en parle

« Sensationnel. Abou Lagraa chorégraphie des corps-à-corps abrupts et sensuels pour exalter la liberté amoureuse. » Télérama

 


Ballet du Grand Théâtre de Genève. Directeur général : Aviel Cahn. Directeur du Ballet : Philippe Cohen. Partenaire du Ballet du Grand Théâtre : Indosuez Wealth Management. Avec le soutien de Pro Helvetia.